Galerie Divet - Diaporama
  accueil    contact    œuvres     artistes    expositions    ateliers    diaporama    rechercher sur le site  

Peintures

Barnoin Henri - Marché en Bretagne Concarneau

Huile sur toile

Ferrer Joaquin -

technique mixte sur carton

Après des études secondaires à Santiago de Cuba , il est employé par la compagnie des chemins de fer et , fasciné par l'aviation, suit simultanément des cours de pilotage.


En1952, Ferrer entre à l'Ecole des Beaux-Arts de la Havane . Il expose pour la première fois , en 1954, ses œuvres au Salon National de la Peinture au Musée d'art Moderne de la Havane. Par la suite, il participe à des expositions collectives à Cuba, au Mexique, en Colombie, au Brésil et aux Etats- Unis.


Ferrer arrive en France en 1960 grâce à une bourse du Ministère de l'Education Cubain et il devient citoyen français en 1979. Il vit et travaille à Paris.


Depuis cette époque Ferrer n'a cessé d'exposer à Paris dans plusieurs galeries (le Point Cardinal, Jeanne Bucher...) au Salon de Mai Musée d'Art Moderne, au salon des Réalités Nouvelles, au Musée d'Ixelles Bruxelles... En Suisse, au Danemark , aux USA etc ….

... quant aux jeunes, je les plains. Comment n’ont-ils pas l’impression que tout a été fait avant eux?
On a grand tort d’en faire des dieux avant même qu’ils aient eu le temps de s’exprimer.
L’un d’eux, Ferrer, est un peu ma découverte. Loin du Pop Art, du Mec Art et de leurs succédanés, il me parait profondément authentique... 
 Max Emst (extrait).



Lionel Ray, " Joaquin Ferrer" , Editions Palantines,2001.

Anonyme - Portrait d

Huile sur toile


Ce jeune enfant est probablement issu d'une famille savoyarde du XIX ème siècle. A cette époque, beaucoup de familles pauvres de Savoie envoyaient leurs enfants parcourir la France afin d'aller ramoner les cheminées dans les villes. Le petit ramoneur est devenu l'emblème joyeux et coquin de cette région. On dit également que c'est un porte bonheur.


L'enfant représenté ici , a sans doute été hébergé chez un peintre lors de cette tournée des cheminées. On peut imaginer que le peintre l'a pris comme modèle pour ce portrait …  

Camacho Jorge - le Cri

Huile sur toile 162X130 cm

Rohner Georges - les Sables blancs Locquirec

Huile sur toile 60/81 cm

Manton Maria - Le quartier Copte


Yayanagi Go -

Gouache sur papier 1968

Malkowski Geno -

Huile sur toile

Desserprit Roger -


Garin Louis - Bretagne chatoyante : l


Louis Garin naît à Rennes et grandit en Bretagne. Employé à la compagnie des Chemins de Fer, il peint «pour le plaisir» mais l'étonnante qualité de sa production l'amène très rapidement à suivre les cours du soir à l'Ecole desBeaux-Arts de Rennes.

Autodidacte de talent, il élabore plusieurs illustrations pour la presse et participe entre 1920 et 1939 à de nombreuses expositions collectives régionales.


1922, marque la découverte par LouisGarin , du Golfe du Morbihan et de l'Ile-aux-Moines. Séduit par larégion il dessine et peint de nombreux croquis, pochades,succulentes petites gouaches aux traits délicatement enlevés et de grandes huiles sur toiles joyeuses et colorées.


La galerie Bernheim à Paris présenteen 1929 ses tableaux sur l'Ile-aux-Moines.


A Rennes , il réalise de Grands décors afin de promouvoir le tourisme et le patrimoine Breton. Parmi lesensembles décoratifs réalisés autour des années 20 , on peut citer la salle à manger de l'Hôtel Duguesclin, la salle des Dépêches du local Ouest-Eclair, l'Eglise Sainte-Thérèse.


Garin est également l'auteur de splendides décors pour les grès Odetta. A l'instar d'artistes comme Méheut, Quillivic et bien d'autres , Garin contribue dans les années 30 à la création de motifs sur les céramiques pour les manufactures quimperoises en quête d'une nouvelle modernité.


En 1935, Garin cesse de travailler à la Compagnie des Chemins de Fer pour se consacrer à la peinture.Cette même année il expose à l'Ouest Eclair avec René-Yves Creston et Ernest Guérin.


Louis Garin décédera le 13 octobre1959 au Val d'Izé.

- Exposition


Leduc Auguste -


Rosianu Mathieu -


Beaudin André -

signé en haut à droite et daté 1942

Guimard Hervé -


Hevé Guimard est né à Guerande. A 17 ans, il entre à l'école des Beaux Arts de Nantes sous la direction d'Ekkéart Rautenstrauch formé à l'école abstraite du Bauhaus de Berlin.

Très jeune, Hervé Guimard voyage à travers l'Europe à la découverte des musées. Ensuite, il séjourne en Islande puis à Oran où il devient professeur d'arts graphiques.


En 1978, après avoir étudié la langue chinoise, il contribue pour le CCETT de Rennes à l'élaboration d'une codification de signes graphiques sur ordinateur.


Un très long séjour en Extrême-Orient , Japon , Chine lui permet de s'inscrire premier étranger au célébre Institut des beaux Arts de Hangzou (où fut éléve Zao-Wou-Ki ), où il étudie près des grands maîtres Chinois, l'encre, la calligraphie, la peinture «  des fleurs et des oiseaux ».


En 1990, installé à la Baule, Hervé Guimard présente jusqu'en 1997 des natures mortes et bouquets de fleurs.

Ecole Belge - Bretonne et son enfant


Swieykowski - Deux chiens

Huile sur toile

Legueult Raymond -

Aquarelle sur papier

Nouveau Henri - Sans titre

Gouache sur papier

Janniot Alfred - Scène mythologique

Huile sur toile

Caillaud Aristide - Sans titre

Huile sur toile

Charbonnier Pierre - Le Baron Mollet, secrétaire de Cocteau

Huile sur toile

Sculptures, céramiques, objets d'art

Metcalf James -

Bronze

Zoritchak Yan - fleur celeste

verre

Mascherini Marcello -

Bronze

Rousseau Victor -


Morlaix Emile - Terre cuite

Hauteur : 41 cm

Carra Ugo - femme au bain

Bas relief en bronze. 48/ 73 cm

Martin Raymond -


Pincas Nili - L ange

Terre Cuite

Née en 1942 à Tel Aviv, vit et travaille à Paris.
Etudie à l’Avni Art Institut de Tel Aviv et à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Greber Charles - Banc

marabouts en grès - 108 x 61


divetgalerie@aol.com 4 Rue Saint Guillaume - 35000 Rennes - Tel +33(0) 6 07 96 50 06
horaires d'ouverture : Jeudi-Vendredi :14h30-19h00
Samedi :10h30-12h00 et 14h30-19h00
© Copyright Galerie Divet - Crédits et mentions légales